Senalerte.com

Le Barça en ballottage favorable

Malgré une prestation sans grand relief, le Barça a obtenu un match nul intéressant sur la pelouse du Napoli ce mardi soir en huitième de finale aller de la Ligue des champions (1-1).

Le Barça a enregistré deux mauvaises nouvelles ce mardi soir dans les derniers instants de ce huitième de finale aller de la Ligue des champions joué dans l’antre du San Paolo. Vidal a d’abord vu rouge, sur un double avertissement infligé par M. Brych pour un tacle sévère suivi d’une embrouille avec un adversaire. Puis Piqué a dû quitter ses partenaires sur blessure, victime potentiellement d’une belle entorse après un duel aérien ponctué d’une mauvaise réception.

Pour autant, les Catalans n’ont évidemment pas fait le voyage à Naples pour rien, crédités là d’un bon match nul dans la perspective du match retour le 18 mars prochain au Camp Nou (1-1). Globalement mal inspiré – pour ne pas dire poussif – à l’image d’un Messi qui dès l’échauffement est apparu grimaçant, comme gêné par une douleur à la jambe gauche, le club blaugrana a logiquement concédé l’ouverture du score, surpris à la demi-heure de jeu par une frappe enroulée somptueuse de Mertens (1-0, 30e).

La sortie de Mertens a tout changé

Auteur alors de son 121e but sous le maillot napolitain – record de Marek Hamsik égalé – l’attaquant belge a sans conteste été le premier poison du FC Barcelone ce soir. Jusqu’à sa sortie sur blessure au profit de Milik (54e). Assurément le tournant du match. Trois minutes plus tard, sur un bon décalage trouvé par Busquets, Semedo glissait le ballon à Griezmann pour l’égalisation (1-1, 57e). La deuxième réalisation barcelonaise de l’ancien Matelassier en C1.

« On n’a pas eu beaucoup d’occasions en première période, c’était difficile de trouver la profondeur ; il y a eu plus d’espaces dans la seconde et on en a profité », soufflait à chaud sur l’antenne de RMC Sport le buteur catalan du jour. Avant de promettre un retour un peu plus enthousiasmant. « On était venu ici pour gagner, mais avec le retour à la maison dans trois semaines, ce sera différent, le terrain sera plus grand, on pourra s’exprimer plus facilement. » Rendez-vous est pris.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :