Actualités DÉPÊCHES

L'UNESCO va devenir un partenaire technique officiel pour la restauration des terres et des écosystèmes en Afrique

La restauration écologique étant l’une des questions clés de son Plan d’action de Lima 2016-2025, le Programme sur l’Homme et la Biosphère de l’UNESCO et le Réseau mondial des réserves de biosphère ont rejoint AFR 100, l’initiative de restauration des paysages forestiers africains.

AFR100 est un partenariat de plus de 20 gouvernements africains et de nombreux partenaires pour restaurer 100 millions d’hectares de terres en Afrique d’ici 2030. Cet effort est particulièrement concordant avec le projet « Biosphère et Patrimoines du lac Tchad (BIOPALT) » de l’UNESCO, qui met en oeuvre des actions pilotes de restauration écologique et de réhabilitation des écosystèmes ainsi que de promotion des économies vertes dans cinq pays (Niger, Nigeria, Cameroun, Tchad et République centrafricaine). Cette action nécessite également un renforcement des capacités. A cet égard, il convient de noter que la 40e Conférence générale de l’UNESCO a approuvé la création du « Centre international de renforcement des capacités pour l’utilisation durable des ressources naturelles et le progrès social » à Reykjavik (Islande) comme centre de catégorie 2 placé sous l’égide de l’UNESCO. Ce centre mettra à disposition quatre programmes existants de formation pratique de six mois, y compris le Programme de formation à la remise en état des terres, avec un accent particulier sur le renforcement des capacités des pays en développement dans leurs domaines d’action respectifs.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Senalerte.com